L'or : son histoire, des origines à nos jours

Cette page reprend, dans l'ordre chronologique, les grands épisodes de l'Histoire humaine, depuis la découverte des premières paillettes d'or, jusqu'à son exploitation industrielle, en passant par les batailles que se sont livrés les peuples pour conquérir des territoires aurifères ou pour piller les richesses accumulées, parfois pendant plusieurs millénaires, par des civilisations aujourd'hui disparues.

(Cette page sera régulièrement alimentée par de nouveaux articles, documents historiques, etc. Revenez régulièrement la consulter !)

La formation de l'or, si l'on en croit la physique nucléaire et la géologie, est largement antérieure à celle de son exploitation par l'Homme, par conséquent très récente. Apparu il y a plusieurs milliards d'années (12 milliards d'années selon certaines estimations scientifiques) soit bien avant la formation du système solaire (et donc bien avant celle de la Terre), il serait en réalité essentiellement présent dans le noyau de notre planète depuis lequel il remonterait vers l'écorce avec d'autres matières chaudes. Cependant, selon une seconde hypothèse, la quantité d'or présente à la surface du globe ne pourrait être uniquement issue de ces migrations des matières chaudes vers la surface, mais proviendrait également d'une pluie d'astéroïdes survenue il y a environ 4 milliards d'années.

Les premièrs objets en or façonnés par l'Homme

Bien avant les premières mines, l'Homme a été capable d'utiliser l'or. Le phénomène d'érosion qui dégrade les pépites et entraîne des paillettes d'or dans le lit des rivières ont probablement permis à celui-ci d'être très rapidement exploité, juste après le cuivre, mais bien avant le bronze et le fer. C'est également son exceptionnelle malléabilité qui ont dû faciliter son utilisation.

L'or de Varna

squelette et objets en or de Varna
Les plus vieux objets fabriqués en or par l'Homme, trouvés dans la Nécropole de Varna (Bulgarie).

Ce n'est, à l'échelle de l'histoire de l'humanité, qu'il y a 7 mille ans à peine que l'homme aurait commencé à utiliser l'or. La première preuve tangible d'utilisation du métal précieux remonte, selon les différentes datations, autour de 4600 à 4200 années avant notre ère : il s'agit des tout premiers objets façonnés en or et mis au jour en Europe, dans la Nécropole de Varna située tout au bord de la Mer Noire, à l'Est de la Bulgarie. Ce site archéologique a permis d'établir qu'à cette période, des hommes se livraient déjà à un véritable travail d'orfèvrerie en concevant des bijoux et des parures (bracelets, ceintures) et divers objets servant au culte (dont un sceptre), eux aussi réalisés en or.

Dans d'autres points du globe, comme par exemple en Égypte, l'or est également très tôt exploité, et des mines sont même creusées pour extraire le précieux minerai.

L'exploration et la conquête du continent américain

La découverte de l'Amérique en 1492 ouvre une ère d'exploration et de conquête, motivée par la recherches de nouveaux territoires et l'importation de matières premières, en tête desquelles figure l'or, qui durera plusieurs siècles, et qui n'est à ce jour d'ailleurs pas terminée.

L'or des Aztèques

peinture représentant Cortés et Moctezuma
Rencontre du Conquistador Hernán Cortés avec l'empereur aztèque Moctezuma.

C'est tout d'abord l'or de l'Amérique du Sud et surtout celui de la civilisation aztèque qui suscite l'avidité des grandes puissances européennes. L'Ancien Monde a en effet des vues sur le Nouveau Monde dont il veut piller les richesses. À lui seul, et en deux ans seulement, Hernán Cortés dirige une expédition au terme de laquelle il vainc les peuples indigènes et conquiert un territoire immense (englobant l'actuel Mexique, le sud des Etats-Unis et toute l'Amérique Centrale), pillant au passage les trésors aztèques.

L'Espagne de Charles Quint cherche en effet à s'enrichir en s'appropriant l'or que les peuples ont amassé, et se livrent à une guerre au cours de laquelle l'Empire aztèque est défait. Au début du 16ème siècle, en 1521 précisément, les troupes menées par le Conquistador Hernán Cortés, sont victorieuses.

Les puissances européennes se partagent le butin du continent sud-américain. Les nombreuses mines dont l'or aztèque est extrait enrichissent les coffres de l'Espagne, du Portugal, mais aussi de la France et de l'Angleterre.

La Ruée vers l'or en Amérique du Nord

affiche publicitaire vantant un voyage pour la Californie en bateau
Affiche représentant un clipper conduisant des chercheurs d'or pour San Francisco (Californie).

Un peu plus de trois siècles plus tard, en 1848 précisément, quelque 300 000 explorateurs venus des quatre coins du monde, vont s'élancer par vagues successives dans une quête effrénée qui les conduira en Californie, où ils se mettront à prospecter, fouillant le sous-sol californien ou bien, simplement équipée d'une pioche, d'une pelle et d'une batée, se livrant à l'orpaillage au bord des cours d'eau à la recherche du très célèbre filon d'or, ou, à défaut de quelques pépites, ou même de paillettes d'or charriées avec les alluvions.

C'est cette quête, dont le plus fort s'étendra sur un peu moins d'une décennie (8 à 9 années exactement), qui sera nommée Ruée vers l'or, ou "California Gold Rush" en anglais. Tandis que certains pionniers se sont enrichis de façon incommensurable, d'autres n'ont trouvé que la mort ou l'indigence, et beaucoup sont repartis bien plus pauvres qu'ils n'étaient. Un mythe s'est construit autour de cette Ruée vers l'or, et vers les richesses contenues dans le sous-sol de la Californie. Cependant, le minerai était bien présent et plusieurs filons ont été découverts et exploités. Lire la suite