L'or, un métal précieux et convoité

L'or est un métal précieux, le plus convoité de tous les métaux précieux, et aussi le plus pur. Sa couleur jaune fascine : il a sa fièvre et des millions d'hommes se sont rués à sa recherche, sombrant dans la folie ou amassant des fortunes. Ce site lui est entièrement consacré.

Sa rareté seule ne suffit cependant pas à expliquer la folle convoitise dont il est l'objet. Certes, les spécialistes s'accordent pour dire que depuis l'époque reculée où le premier Homme a trouvé la première pépite, à peine 166 000 tonnes d'or auraient en tout et pour tout été extraites du sous-sol mondial. Il suffit de matérialiser cette masse, a priori incommensurable, par un simple cube dont chaque arête mesurerait tout au plus 20 mètres (moitié moins que l'Arc de Triomphe situé à Paris) pour comprendre à quel point la quantité de minerai actuellement en circulation (ou stockée dans les diverses réserves fédérales et banques du monde) est dérisoire. Lire l'article sur l'or

Où se trouvent les principaux gisements aurifères dans le monde ?

carte du monde miniature La répartition géographique des gisements aurifères a peu à peu sculpté le visage du monde. L'Homme extrait de l'or depuis plus de 7 millénaires, et si ce minerai a toujours été à l'origine de l'esprit de conquête de bien des civilisations, il a pris un intérêt véritablement géopolitique depuis seulement quelques siècles, lorsqu'il est devenu l'objet, avec de nombreuses autres ressources, de la convoitise des grandes empires coloniaux.

Les aires géographiques dont le sol contient le plus d'or ont donc aussi été les plus convoitées, et force est de reconnaître que sa répartition n'a pas été équitable. À l'heure actuelle, l'Australie et l'Afrique du Sud détiennent à elles seules plus d'un quart des réserves minières mondiales, suivies par la Russie, qui en détiendrait 10%, puis par le Chili, les États-Unis d'Amérique, l'Indonésie, dont le sous-sol contiendrait environ 5 à 6%.

Le commerce de l'or expliqué

Nous ne connaissons aujourd'hui que la partie immergée d'un métier qui a plusieurs millénaires, et qui concerne le négoce des métaux précieux. Celui-ci est pourtant fondamental, puisqu'il constitue les prémices du système monétaire qui régit aujourd'hui tous nos échanges commerciaux. Car les métaux de grande valeur ont d'abord commencé par s'échanger avant d'être frappé à l'effigie des rois et de prendre l'apparence que nous leur connaissons : la monnaie.

Il est d'ailleurs symptomatique que notre société retourne aujourd'hui au rachat d'or (voir la section que nous consacrons à cette activité) et que des centaines ou des milliers d'officines font l'acquisition, comme cela pouvait être le cas il y a deux mille ans, des différents métaux précieux pour refondre celui-ci.

L'or dans l'Histoire

L'or ne façonne pas seulement les paysages des régions du monde dans le sous-sol desquelles il est présent, mais aussi l'Histoire des Hommes. Son enjeu géopolitique majeur, qui est fonction de sa rareté et de la valeur que lui attribuent les États, en fait donc un métal convoité, source de conflits, de batailles et de mouvements de population. L'Histoire des hommes est pleine de ces événements décisifs que l'on peut imputer directement à l'or, et qui ont contribué à construire la carte du monde telle que nous la connaissons aujourd'hui.

Ainsi, dans les siècles qui suivirent immédiatement sa découverte, c'est tout le continent américain, du Nord au Sud, qui a été convoité par les plus grands empires coloniaux. La civilisation Aztèque lui doit certainement son déclin, et l'Ouest américain sa conquête et son essor. La recherche de l'introuvable Eldorado, ou des fabuleuses Cités d'or, ainsi que la Ruée vers l'Or font partie de ces événements, où le mythe a rencontré l'Histoire humaine et qui ont conduit des centaines de milliers d'hommes à s'engager dans une quête effrénée et souvent vaine. Lire la suite

Le pharaon Toutânkhamon

détail du masque de toutânkhamonDe son côté, la civilisation égyptienne a inextricablement lié l’or aux rites funéraires et à l’éternité de l’âme des défunts en laquelle elle croyait. Les rares tombeaux qui ont été retrouvés intacts en Égypte, comme celui de Toutânkhamon, vieux de plus de 3300 ans, ont prouvé par la richesse des milliers d’objets destinés à accompagnés le défunt dans son voyage dans l’au-delà, pour beaucoup façonnés en or et en pierres précieuses l’importance du métal jaune pour cette culture.

Un enjeu économique majeur

Si les aires géographiques ne s'affrontent désormais plus pour la possession des ressources aurifères, qui ont été supplantées dans l'ordre de priorité des gouvernements par la course aux énergies fossiles, comme le pétrole, la rivalité économique n'en est pas moins bien présente. Aujourd'hui, c'est au travers de l'accroissement des réserves fédérales et de la thésaurisation pratiquée par les grandes puissances mondiales, qui rachètent petit à petit le plus d'or possible, que se manifeste cet affrontement.

Certes, supplanté par le papier-monnaie, l'or, qui ne sert plus d'étalon, n'a plus le rôle économique majeur qu'il détenait auparavant. Il n'en reste pas moins une référence solide et un puissant indicateur de la santé économique d'une nation. Ces dernières années, la volatilité des marchés boursiers ont qui plus est prouvé qu'une confiance toute particulière lui été toujours accordée en temps de crise, ce qui a eu pour contrecoup de faire atteindre une valeur historique à l'once d'or sur les places boursières.

Les trésors

Le monde d'aujourd'hui est encore plein des trésors perdus hier. Il y a en effet plus de sept mille ans que les métaux nobles comme l'or ou l'argent sont exploités pour façonner des bijoux, des parures ou des objets de culte, et il y a plus de 2700 ans que l'on utilise cet or et cet argent partout dans le monde pour battre monnaie. Ainsi, au fil des siècles, des centaines de milliers de trésors ont été engloutis dans toutes les mers du globe ou ont été ensevelis aux quatre coins de la terre. Tous les jours, en France et sur tous les continents, des archéologues mettent aux jours des épaves aux cargaisons fabuleuses ou des ruines recélant des objets précieux, témoins de la splendeur de civilisations perdues dont l'éclat est restitué à la connaissance publique. De leurs côtés, les chasseurs de trésors particulièrement habiles, ou les promeneurs les plus chanceux, découvrent également des trésors cachés et oubliés. Cette section leur est dédiée. Les trésors

L'or est un objet culturel

L'art s'est bien évidemment approprié l'or. Ses propriétés particulières, et notamment sa malléabilité, sa ductilité, et surtout son inaltérabilité, lui ont valu la préférence (au même titre que sa rareté), des artisans qui ont façonné grâce à lui des objets rituels, servant aux cultes religieux, ainsi que les symboles politiques les plus éminents ou bien de pures œuvres artistiques.

Ces objets, qu'il s'agisse de masques funéraires, de bijoux, de couronnes, sont des trésors archéologiques qui suscitent autant l'attrait des scientifiques que des chasseurs de trésors, ou pire encore des pilleurs de trésors.

Les thèmes auxquels il est inextricablement lié, comme les chasses aux Trésors, la piraterie, l'Eldorado ou les Cités d'Or lui ont également valu une grande tradition littéraire et cinématographique qui perdure aujourd'hui encore et ne cesse de se développer. La culture populaire s'est en effet rapidement emparée d'un sujet aussi prolifique.